NEUROPROTÉOMIQUE ET SIGNALISATION DES MALADIES NEUROLOGIQUES ET PSYCHIATRIQUES
Département : Neuroscience - Axe de recherche : Signalisation des RCPG

Thème de recherche

L’équipe caractérise les réseaux protéiques de signalisation associés à différents récepteurs et au transporteur de la sérotonine (neurotransmetteur majeur du système nerveux central impliqué dans de nombreux processus physiologiques et pathologiques) et étudie leur impact sur la transmission et la plasticité synaptique, la survie neuronale, l’humeur et la cognition, grâce à la combinaison d’approches protéomiques, biochimiques, électrophysiologiques et comportementales. Nos efforts portent en particulier sur trois récepteurs, les récepteurs 5-HT2A, 5-HT4 et 5-HT6.

Le récepteur 5-HT2A, principalement exprimé dans le cortex préfrontal, est une cible majeure des antipsychotiques de seconde génération et des composés hallucinogènes psychédéliques comme le LSD. Il est également impliqué dans la nociception et contribue aux effets analgésiques des antidépresseurs. Nous recherchons des substrats moléculaires des effets psychotropes des hallucinogènes grâce à des cribles de phosphoprotéomique quantitative et étudions l’impact du récepteur sur la transmission et la plasticité synaptique dans le cortex préfrontal. Nous participons également à la mise au point de composés ciblant les interactions entre le récepteur et certains de ses partenaires protéiques pour le traitement des douleurs neuropathiques.

Le récepteur 5-HT4, qui exerce des effets pro-cognitifs et favorise le clivage non-amyloïdogénique de la protéine précurseur de l’amyloïde (APP) et prévient ainsi l’accumulation du peptide amyloïde dans les plaques séniles, est une cible potentielle pour ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer et réduire les symptômes cognitifs associés. Nous caractérisons les mécanismes de signalisation impliqués dans le clivage non-amyloïdogénique de l’APP et étudions l’impact du récepteur sur l’évolution de la maladie dans des modèles précliniques.

Le récepteur 5-HT6 joue un rôle clé dans le développement neuronal et constitue une cible prometteuse pour traiter les symptômes cognitifs dans la maladie d’Alzheimer et la schizophrénie. Nous recherchons de nouvelles voies de signalisation déclenchées par le récepteur et impliquées dans la différentiation neuronale, la synaptogénèse et la régulation de la cognition, cibles potentielles pour le traitement des troubles cognitifs observés dans les démences ou les psychoses.

L’équipe recherche également des biomarqueurs de maladies neurologiques (maladie d’Alzheimer, sclérose en plaques) par une stratégie associant profilage peptidique à haute résolution du liquide céphalorachidien de patients et caractérisation des protéines sécrétées (« sécrétomes ») par différentes populations cellulaires du système nerveux central (neurones, astrocytes, oligodendrocytes).

 

img.marin.200

Équipe

Chef d'équipe

Philippe Marin
DR1, CNRS


  IGF Sud 221

  04 34 35 92 13

 

Personnel de l'équipe

Carine Becamel
MCF, UM


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Coralie Berthoux
AI CDD, CNRS


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Joel Bockaert
PU, UM


  IGF Sud 215

  04 34 35 92 42

 

Elisabeth Cassier
AI, CNRS


  IGF Sud 220

  04 34 35 92 14

 

Séverine Chaumont-Dubel
MCF, UM


  IGF Sud 029

  04 34 35 92 05

 

Sylvie Claeysen
CR1, Inserm


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Gwendal Coyat
Stagiaire, CNRS


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Emilie Doucet
Post-doctorant(e), UM


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Amos Fumagalli
Doctorant(e), CNRS


  IGF Sud R26

  04 34 35 92 06

 

Nathalie Galeotti
CR1, CNRS


  IGF Sud 221

  04 34 35 92 13

 

Samy Murat
Doctorant(e), UM


  IGF Sud 221

  04 34 35 92 13

 

Simon Nicot
IR CDD, CNRS


  IGF Sud 204

  04 34 35 92 15

 

Hugo Payan
Doctorant(e), UM


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Camille Pujol
Doctorant(e), UM


  IGF Sud 026

  04 34 35 92 06

 

Zoé Servant
Master 2, CNRS


  IGF Sud 224

  04 34 35 92 15

 

Éric Thouvenot
PU-PH, CHU Nîmes


  IGF Sud 026

  04 34 35 92 06

 

Franck Vandermoere
CR1, CNRS


  IGF Sud 221

  04 34 35 92 13

 


Publications majeures

  • Deraredj Nadim W, Chaumont-Dubel S, Madouri F, Cobret L, De Tauzia ML, Zajdel P, Bénédetti H, Marin P, Morisset-Lopez S. Physical interaction between neurofibromin and serotonin 5-HT6 receptor promotes receptor constitutive activity. Proc Natl Acad Sci U S A. 2016 Oct 25;113(43):12310-12315.
  • Barre A, Berthoux C, De Bundel D, Valjent E, Bockaert J, Marin P, Bécamel C. Presynaptic serotonin 2A receptors modulate thalamocortical plasticity and associative learning. Proc Natl Acad Sci U S A. 2016 Mar 8;113(10):E1382-91.
  • Duhr F, Déléris P, Raynaud F, Séveno M, Morisset-Lopez S, Mannoury la Cour C, Millan MJ, Bockaert J, Marin P*, Chaumont-Dubel S*. Cdk5 induces constitutive activation of 5-HT6 receptors to promote neurite growth. Nat Chem Biol. 2014 Jul;10(7):590-7. News & Views: Seo J, Tsai LH. Neuronal differentiation: 5-HT6R can do it alone. Nat Chem Biol. 2014 Jul;10(7):488-9.
  • Karaki S, Becamel C, Murat S, Mannoury la Cour C, Millan MJ, Prézeau L, Bockaert J, Marin P*, Vandermoere F*. Quantitative phosphoproteomics unravels biased phosphorylation of serotonin 2A receptor at Ser280 by hallucinogenic versus nonhallucinogenic agonists. Mol Cell Proteomics. 2014 May;13(5):1273-85.
  • Lecoutey C, Hedou D, Freret T, Giannoni P, Gaven F, Since M, Bouet V, Ballandonne C, Corvaisier S, Malzert Fréon A, Mignani S, Cresteil T, Boulouard M, Claeysen S, Rochais C, Dallemagne P. Design of donecopride, a dual serotonin subtype 4 receptor agonist/acetylcholinesterase inhibitor with potential interest for Alzheimer's disease treatment. Proc Natl Acad Sci U S A. 2014 Sep9;111(36):E3825-30.

 

 

Évènements